Votre navigateur est obsolète !

Pour une expériencenet et une sécurité optimale, mettez à jour votre navigateur. Mettre à jour maintenant

×

Jérôme Labeur

Jérôme Labeur

Expertise - Formation - Structures culturelles - Pilotage de projets

Compétences professionnelles reconnues.
Ouverture d’'esprit et facilité d’'adaptation.
Inventivité.
Disponibilité. Dynamisme.
Appétence pour le travail en équipe.
57 ans
Permis de conduire
Niamey Niger
Entrepreneur Ouvert aux opportunités
Avec une formation initiale d’enseignant, j’ai durant les vingt-cinq dernières années géré les ressources humaines de divers centres culturels français à l’étranger dépendant du ministère des Affaires étrangères, centres dont j’ai eu également la charge administrative et financière. J’ai initié des projets de développement dans le domaine de l'informatique - refonte de sites Web, remontée informatique de budgets. J’ai également participé au développement de cours de FLE en ligne.
Outre la photo qui est une passion, je suis sensible à toutes les autres formes d’art et de culture, qu'elles soient française ou locale, et m'y investis activement.
  • Expertise
  • Campagnes photo sur le terrain, structuration et indexation de la base de données.
Description de l'entreprise
Coopération officielle allemande au Niger.
Site web de l'entreprise
  • Gestion Administrative, financière et humaine et de projets culturels ou de développement en liaison avec l'Ambassade de France.
  • Rationalisation des services
  • Gestion administrative et financière du Fonds de solidarité prioritaire (FSP) Ressources francophones
  • Développement de formation artistiques et techniques (audio visuel)
  • Chargé des questions de sécurité. Élaboration des cahiers des charges et suivi des travaux à Niamey et Zinder.
  • Mission de formation administrative et financière au Rwanda (2017) à la demande du Ministère des Affaires étrangères
  • Un nouveau continent où l'interculturel se vit au quotidien
Site web de l'entreprise
  • Elu pour six ans par les ressortissants français établis dans la 2ème circonscription d'Espagne. Il est chargé de formuler des avis sur les questions consulaires ou d'intérêt général, notamment dans les domaines culturels, éducatifs, économiques et sociaux, concernant les Français établis dans la circonscription.
  • Elevé, à titre exceptionnel, au grade de Chevalier de l'Ordre national du Niger
  • Gestion administrative, financière et humaine d'une structure de 3M€
  • Rationalisation des services, mise en place d'une gestion Ressources Humaines.
  • Gestion administrative, financière et humaine du plus important centre culturel français en Asie du Sud Est. (1.5M€ - 125 personnes)
  • Collaboration avec RFI dans le cadre du centre.
  • Mise en place du protocole de l'expérimentation
  • Autre défi, un pays en voie de développement avec une problématique propre au Cambodge.
  • Gestion administrative, financière et humaine du plus important centre culturel français en Europe. (Budget: 4 M € - 135 pers)
  • Partir à l'étranger et me confronter à l'interculturel a toujours été une aspiration forte.
Description de l'entreprise
Le 9 octobre 1910, après bien des péripéties, le bâtiment du n° 12 de la rue Marqués de la Ensenada ouvrait ses portes pour se transformer, au fil des années, en un véritable creuset de la culture française en Espagne. Il abrita en effet successivement le collège de la Société Française de Bienfaisance, le lycée français de Madrid et, enfin, l´Institut Français de Madrid qui célèbre en 2010 le centenaire du bâtiment qui l’accueille.

En 1910, au moment où la capitale inaugurait son emblématique Gran Vía et sa fameuse Residencia de Estudiantes , la France s’associait à la modernité madrilène. Ce fut aussi l’année d’un nouveau départ dans les relations entre nos deux pays. Le renforcement de la présence française à Madrid marquait sans conteste une volonté de resserrement des relations politiques et culturelles.

Cent ans de coopération ininterrompue en dépit des aléas de l´histoire, cent ans qui ont vu passer plusieurs générations d´Espagnols dans cette rue. Cent ans de conférences, de débats, de théâtre, de musique, de cinéma avec des noms tels que Maurice Ravel, Luis de Pablo, Fernando Savater, Ariane Mnouchkine, Josep Maria Flotats, Luc Montagnier, Pedro Laín Entralgo, Fernando Trueba, Jean Rouch, Julián Marías, Claude Simon, Antonio Saura, Henri Bergson, pour ne citer qu’eux.

Depuis l’ouverture de nouveaux espaces au n°10 de la rue Marqués de la Ensenada dans les années 1990, l’Institut Français de Madrid continue à être le point de rencontre entre les artistes, les intellectuels et le public des deux pays.
Site web de l'entreprise
  • Chef de projet utilisateur des remontées informatiques des données budgétaires et comptables des lycées français à l'étranger (utilisation de formulaires Adobe) .
  • Mise en place du contrôle de gestion (réflexion sur les indicateurs, cibles )
Description de l'entreprise
Créée en 1990, l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) est un établissement public national placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères et européennes. Elle assure les missions de service public relatives à l’éducation en faveur des enfants français résidant hors de France et contribue au rayonnement de la langue et de la culture françaises ainsi qu'au renforcement des relations entre les systèmes éducatifs français et étrangers. L’objectif de l'AEFE est de servir et promouvoir un réseau scolaire unique au monde, constitué en 2011 de 480 établissements implantés dans 130 pays.
Site web de l'entreprise
  • Gestion administrative, financière et humaine du plus important centre culturel français à l'étranger. (Budget 6M € - 150 personnes)
  • Chef de projet du nouveau site Web de l'Institut. Mise en place avec la société Exprime (Maia Maniglier) la ligne graphique du cinquantenaire de l'établissement - http://www.exprime.co.jp/works/graphic/nichifutsu/index.html
  • Elaboration avec Pierre Colliot, attaché culturel du règlement intérieur de l'établissement toujours en vigueur.
  • Chargé des travaux de mise aux normes anti sismique de l'établissement. Suivi des travaux
  • Modernisation complète du réseau informatique. Numérisation des méthodes d'apprentissage.
  • Organisation en collaboration avec le bureau d'UniFrance du Festival de films français de Yokohama.
  • Expérience enrichissante dans un pays fascinant.
Détails de l'expérience
  • La gestion de l'interculturel au centre de mes préoccupations.
Description de l'entreprise
L'Institut franco-japonais de Tokyo est l'un des deux ou trois plus gros établissements du réseau des instituts et centres culturels français du Ministère des Affaires Etrangères, qui en compte environ 200 répartis sur tous les continents.
Créé en 1952, les missions principales de l'Institut de Tokyo sont l'enseignement et la diffusion de la langue et la culture française au public japonais. Il compte plus de 11 000 inscriptions par an pour ses cours de français de tous niveaux, et sa programmation culturelle et artistique est riche de plus de 300 événements par an !
L'Institut possède une importante antenne à Yokohama (plus de 3 000 inscriptions par an) et également un centre d'enseignement du français à distance dont plus de 5 000 personnes utilisent les services chaque année.
Installé dans le quartier d'Iidabashi - Kagurazaka, le bâtiment de l'Institut a été conçu par l'architecte japonais, disciple de Le Corbusier, Junzo Sakakura. Placé au centre d'un jardin de belle taille, il accueille, en plus de ses salles de classe,une grande médiathèque et une salle de cinéma.
A côté du bâtiment principal, un restaurant français (La Brasserie de l'Institut) profite du cadre idéal de l'Institut pour faire mieux connaitre la cuisine française dans la diversité de ses régions, et également les vins de l'hexagone (un séminaire de vin organisé chaque mois permet de découvrir tour à tour les différents cépages français).
Site web de l'entreprise
Description de l'entreprise
L’Institut français de Cracovie (Instytut Francuski w Krakowie) a été créé au lendemain de la Seconde guerre mondiale, s’appuyant sur les riches traditions francophones de l’ancienne capitale royale de la Pologne, notamment la chaire de philologie romane de l’Université Jagellonne et l’Alliance française qui y a développé ses activités sous la Seconde république. Il s’installe dans un beau bâtiment historique très bien situé, le Palais Lubomirski (Pałac książąt Lubomirskich) 15 rue Św. Jana.

Pendant la guerre froide et la période stalinienne, il doit suspendre ses activités : son directeur et ses collaborateurs français sont brièvement arrêtés par la police politique puis expulsés du pays.

La bibliothèque continue cependant à assurer une permanence, grâce à la présence d’une secrétaire polonaise qui en assure la gestion de 1950 à 1966, en liaison avec le Consul général de France à Cracovie et l’Ambassade de France à Varsovie, mais elle n’est pas ouverte au grand public.

Il reprend ses activités sous l’appellation de salle de lecture française de Cracovie (Czytelnia francuska w Krakowie) en 1966, et porte de nouveau son nom initial à partir de 1979.

Il joue alors un rôle éminent dans la vie culturelle et intellectuelle de Cracovie tant grâce à sa bibliothèque, qui offre au public la presse française dans sa diversité et l’accès aux classiques et aux nouveautés de l’édition française, particulièrement en littérature, en sciences humaines (philosophie, religion, sciences politiques, histoire, etc.), en droit et économie. Son programme inclut des séances de cinéma très suivies, des conférences d’universitaires, de journalistes, d’artistes, de responsables politiques et autres personnalités françaises de renom.

Les cours de français de tout niveau rencontrent un franc succès, conforté par la qualité de l’équipe enseignante franco-polonaise.

Dans les années 1980-1989, il contribue à permettre la circulation de l’information hors de toute censure et facilite les rencontres entre les personnalités polonaises indépendantes du pouvoir communiste et des représentants de la société française. Sa bibliothèque, aux fonctions élargies comme médiathèque multimédia et centre d’information sur la France contemporaine continue à tenir une place capitale. L’Institut facilite la création d’une librairie française (Edukator) à laquelle il loue des locaux.

À partir de 1995, l’Institut français élargit ses missions à la coopération linguistique et éducative : un attaché linguistique devient directeur-adjoint de l’établissement et la coordination avec les lecteurs français et le réseau " Jeunes Français en Pologne " est renforcée.

Plusieurs grandes opérations de nouveau type sont développées alors parmi lesquelles :

des colloques avec de très hautes personnalités comme "Mémoire polonaise, mémoire juive" en 1995


Le "Festival international de théâtre universitaire en langue française" en partenariat avec l’École supérieure de pédagogique de Cracovie (de 1992 à 2008)


le prix littéraire "Liste Goncourt : le choix polonais" (à partir de 1998)
Site web de l'entreprise
  • Direction centres de vacances en France (Aveyron, Réunion) et à l'étranger (Islande). Ref: Yvon Le Guienne
  • Chargé de cours
  • Chargé de l'élaboration du journal de l'Alliance
  • Activité théâtre avec les étudiants.
Détails de l'expérience
  • Premier départ à l'étranger à la découverte du continent sud américain. Très enrichissant.